Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 10:51
Faire ses premiers pas avec son appareil photo

Lorsque j’ai acquis mon dernier appareil photo numérique, je souhaitais qu’il soit plus évolué afin  de pouvoir fournir à mes clients des photographies d’une qualité exceptionnelle.

Ca y est, enfin, je l’ai entre les mains. Les fonctions sont nombreuses, les menus chargés, les réglages jouent énormément sur le rendu des images.  

 

Au début il est courant d’être complètement perdu.

J’ai vite compris qu’il fallait que je me plonge dans son mode d’emploi de près de 450 pages ! Comment s’y retrouver ?   Pas de panique, c’est normal !

Avec un peu de méthode, de travail et de patience, vous pourrez très vite progresser et réaliser des photos d’un bon niveau. La technique ne fait pas tout, l’envie, la passion et votre regard artistique vous aideront énormément, mais un minimum d’apprentissage s’avère indispensable pour comprendre comment fonctionne votre matériel et pour en tirer le meilleur.

 

Les bases indispensables de la photo

 

Parmi les questions qui reviennent le plus souvent de la part des débutants en photo numérique, il y a tout ce qui concerne les notions de base de la photo : qu’est-ce que l’ouverture, qu’est-ce que la vitesse d’obturation, comment régler la sensibilité, qu’est-ce que le second rideau, etc. mais avant de s’attaquer à ces points, veillons à vérifier certains détails qui sont tout aussi importants.

 
Faire ses premiers pas avec son appareil photo

Vérifier et nettoyer si nécessaire la lentille frontale de l’objectif. Eh oui ! Par expérience, je me suis aperçu que bien souvent cela est négligé et pourtant la qualité de votre image en dépendra énormément. Je suis toujours muni d’un petit chiffon à lunette (attention de ne pas utiliser de papier essuie-tout souvent abrasif ainsi que de chiffon pelucheux). Je n’utilise que très rarement  de produit nettoyant sauf quand cela est gras, je préfère la solution du halo créé par ma bouche pour une buée légère et humide.

Faire ses premiers pas avec son appareil photo

Vérifier également le niveau de batterie. Dans son acquisition, je préconise pour celui ou celle qui ont une passion dévorante de la photo de prévoir une deuxième batterie qui sera également nécessaire lors de voyages divers. Une batterie vieillie et les modèles d’appareils photos changent très régulièrement, il vous sera peut-être difficile d’acquérir le modèle de batterie d’ici quelques années.

 
Faire ses premiers pas avec son appareil photo

Mettre à jour dans le menu de votre appareil photo l’horloge (Date et Heure). Cela sera nécessaire pour le tri de vos photos sur votre ordinateur (Tri par « date de création » par exemple). Même si certains  voient un avantage à laisser la date s’inscrire sur l’image sur certains appareils photos, lorsque vous souhaiterez faire un agrandissement qui par la suite sera  exposé dans votre salon, vous vous rendrez vite compte du désagrément que cela occasionne.

 

(Veuillez noter que chez CONTRASTE, les appareils photos vendus à nos clients sont soigneusement vérifiés lors de leur arrivée, batterie chargée, mode mis en Français et horloge réglée. )

 

Voici une information importante :

  Tous les jours ou presque, des clients souhaitant faire agrandir une image à partir d’un fichier sont déçus que je leur dise qu’il n’est pas possible que j’en fasse un poster 30x40cm ou plus ! Pourquoi ? Ceci mérite une explication peu répandue même sur le net.

Autrefois en Argentique, le modèle d’appareil photo (instamatic, APS, reflex 24x36…) suffisait à connaître le film et sa limite d’agrandissement. En Numérique, cela est devenu virtuel, les données souvent cachées derrière un mode sont à manœuvrer avant chaque prise de photo. Mais rien de bien méchant, rassurez-vous. Il suffit de prendre l’habitude de se poser les bonnes questions avant de shooter  et de connaître quelques règles (que je vais vous donner bien évidement !)

La différence entre un photographe professionnel ou avisé et l’amateur est que ce dernier est impulsif et réalise ses photos sous l’instant de l’émotion. Il ne prend donc pas le temps d’anticiper sa photo en préréglant son appareil comme il le faudrait et se retrouve frustré face au résultat qu’il aurait souhaité lors du tirage ou de l’agrandissement.

Savoir régler la résolution de son appareil photo numérique

Qu’est-ce que la résolution ?

 

La résolution d'une image c'est le nombre de pixels contenus dans l'image par unité de longueur (cm, pouce...). Plus l'image contient de pixels par unité de longueur plus elle est nette. On parle de haute résolution. Vice versa moins il y a de pixels et plus l'image est floue.

 

En résumé : plus votre capteur numérique sera capable d’enregistrer un maximum de pixels, plus votre photo sera également riche en valeur chromatique, plus vous pourrez en tirer profit lors des tirages et agrandissements. (voir l’article « Conseils pour l’achat d’un appareil photo numérique » cliquez ici

Exemple : Ainsi, pour un tirage photo d’un format de 10x15cm, il faut une résolution minimum de 2 megapixels, soit 1600x1200ppp. Pour une photo en tirage A4 (format 20x30cm), optez pour 5 megapixels soit 2560x1920ppp. Pour un bon tirage de photo en format A3 (format 30x40cm), choisissez une résolution d'image en 7 megapixels soit 3072x2304ppp (pixel par pouce).
 

Mais attention cette résolution que je définirais de Capture n’est pas à confondre avec la résolution dite d’Impression. Elle est déterminée par le terme DPI pour la définition d’une imprimante ou bien d’un scanner. Pour imprimer suivez les recommandations de votre imprimante, souvent dirigée au maximum à 300 ppp (pixel par pouce).

 

Une faible résolution produit généralement un mauvais tirage papier. Dans ce cas et surtout pour une résolution de 72 ppp, je définirais cette résolution comme Ecran. Cette résolution est préconisée pour l’utilisation de vos images numériques sur le Web et l’Internet. De plus, cette résolution a le mérite d’être moins gourmande en données numériques, donc moins lourde en poids de fichier.

 

En conclusion, l'impression de photo numérique nécessite une résolution adaptée pour obtenir une qualité d'impression correcte.

 

Pour une résolution d’Impression = entre 250 et 300 dpi

Pour une résolution d’Ecran = entre 72 et 120 dpi 

 

Pour choisir une résolution, il faut toujours penser à ce que vous voulez imprimer ! 

Savoir choisir un format de fichier

Trois formats de fichiers sont aujourd’hui principalement utilisés dans la photographie numérique : le format JPEG, le format TIFF et le format RAW. Pour un néophyte, Il n’est pas évident de savoir lequel est le meilleur, chacun aillant ses avantages et ses inconvénients. Vous souhaitez privilégier le poids de l’image, sa qualité, sa portabilité, sa liberté de retouche ?  Suivant vos besoins et votre matériel, vous devrez choisir le  format de fichiers le plus adapté. A vous de trouver le bon !

Pas de panique ! je vous explique ces 3 formats

 

Le format JPEG 

 

Le format JPEG est le format de fichiers utilisé par défaut par les appareils photos numériques pour enregistrer vos photos. Universel, vous pouvez le lire et le manipuler avec n’importe quel logiciel de retouche d’image, même le plus simple. Autre avantage, son rapport qualité/taille est très bon. Grâce à des fichiers de taille raisonnable, vous pouvez ainsi facilement envoyer vos photos à des amis par email ou bien les afficher sur Internet.

 

Du côté des inconvénients, Le format JPEG est un format utilisant une compression des données avec perte. Cela signifie que vous pouvez réduire la taille des fichiers au détriment de la qualité de l’image (pour stocker par exemple plus de photos sur une carte mémoire). A l’inverse, vous pouvez augmenter la qualité des images, ce qui se traduira par des fichiers plus lourds. Dans tous les cas, les données perdues par la compression ne pourront jamais être retrouvées.

 

Sachez également qu’à chaque fois que vous retouchez une photo et la sauvegardez, l’image est compressée et sa qualité réduite. C’est un peu comme faire la photocopie d’une photocopie.

Le format JPEG est parfait pour une utilisation grand public de la photographique numérique. Vous pouvez prendre vos photos, les imprimer, effectuer des manipulations de base et les partager avec vos amis facilement. C’est le format qui offre le meilleur compromis entre la qualité de l’image, son poids et la facilité d’utilisation. Je vous conseille de configurer votre appareil photo afin d’utiliser le taux de compression le plus faible afin d’obtenir la meilleur qualité d’image. Référez vous à votre mode d’emploi pour avoir plus d’informations à ce sujet.

 

Le format TIFF


Contrairement au format JPEG, le format TIFF est effectué sans perte de données. Aucune information n’est perdue lors de l’enregistrement de vos photos. La qualité des images est ainsi parfaite. En contrepartie, le poids des fichiers est beaucoup plus important.

 

De plus, le format TIFF n’est pas aussi universel que le format JPEG et il est possible que certaines personnes ne puissent pas ouvrir vos photos sans installer un logiciel adéquat.

L’avantage indéniable du format TIFF est que vous n’avez pas à vous soucier de la diminution de la qualité de vos photos. Le prix des cartes mémoires ayant bien diminué tandis que leur capacité ne fait qu’augmenter, la taille importante des fichiers TIFF n’est plus forcément rédhibitoire. Si votre appareil photo et la taille de vos cartes mémoire le permettent, le format TIFF est une excellente solution en termes de qualité d’image.

 

Notez que si votre appareil photo ne supporte que le format JPEG, rien ne vous empêche d’utiliser la meilleure qualité possible puis de convertir vos photos au format TIFF une fois qu’elles sont sur votre ordinateur. Vous ne perdrez ainsi plus d’informations lors de la manipulation de vos photos. Vous devrez toutefois repasser au format JPEG les images que vous souhaiterez échanger par email ou diffuser sur Internet.

 

Le format RAW


Le format RAW offre de nombreux avantages par rapport aux formats JPEG et TIFF. Le format RAW procure le fichier le plus proche de l’image originale.

Ainsi, lorsque vous prenez une photo au format RAW, votre appareil photo enregistre le fichier « brut ». A ce fichier brut, des informations supplémentaires sur les paramètres de la prise de vue sont enregistrées (Données Exif).

 

Ce fichier non traité issue directement du capteur offre des possibilités infinies puisque vous pouvez tout paramétrer vous-même. C’est un peu l’équivalent du négatif avant traitement pour les photos argentiques.

Ainsi, lors de l’importation de vos images sur votre ordinateur, la multitude d’informations embarquées en plus dans le fichier vous permet de réajuster la température des couleurs, l'exposition ou encore la teinte de vos photos…

 

Malheureusement, le format RAW n’est pas normalisé. Chaque fabricant d’appareil photo dispose de son propre format RAW. De ce fait, les logiciels de retouche ne le supportent pas nécessairement : il faut recourir à un utilitaire livré avec l'appareil pour convertir les images vers un format plus largement exploitable (format TIFF par exemple).

Bien sûr, tout ceci se traduit par une taille de fichier importante et la nécessité de disposer de cartes mémoire en conséquence. Attention, tous les appareils photos numériques n’offrent pas d’enregistrement au format RAW. C’est une fonctionnalité que l’on trouve principalement sur les reflex numériques. A réserver donc aux photographes éclairés.

 
Faire ses premiers pas avec son appareil photo

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 12:04

 

Si le choix de l’appareil photo numérique idéal est souvent chose complexe pour l’amateur, rassurez vous, il l’est également  pour le professionnel  que je suis !

Avant de décrire les grandes familles d’appareils photo, il nous semble important d’exposer quelques données techniques fondamentales.

 

Photographe.jpg

© Photo Th GOUIRRIEC - Modèle Rémi LODENS

Le capteur

Elément important  dans le choix d’un appareil photographique  numérique, le nombre de pixels du capteur est trop souvent présenté comme le seul élément à prendre en considération dans de nombreuses publicités qui ne mentionnent que le nombre de pixels….

La qualité d’une photo numérique dépend de nombreux éléments, le capteur bien entendu mais aussi l’optique, le traitement des couleurs, la qualité de la compression…

Toute une alchimie …. un appareil doté d’un capteur de  16 millions de pixels ne produira pas forcément de meilleures photos qu’un 8 millions de pixels. Seulement des images pourront être plus agrandies.
S’il s’agit de réaliser des images destinées à Internet (site Web ou e-mail) ou à un ordinateur ou un cadre numérique, une résolution de 640×480 est en principe suffisante, cela représente un peu plus de 300.000 pixels.

En revanche, si on veut pouvoir agrandir ses photos dans des formats posters, un capteur de 14 millions de pixels ou plus sera recommandé. 

Le stockage des Images

Cartes-de-memoire.jpgLa carte mémoire : Chaque appareil photo numérique est compatible avec un type de carte mémoire (Compact Flash, SD Card, sont les plus courantes). Seuls quelques rares boîtiers généralement professionnels  sont capables d’en lire plusieurs sortes.

Certains modèles d’appareil photo d’entrée de gamme disposent d’une mémoire interne et d’un logement pour accueillir une de ces cartes, mais leur capacité de stockage interne est généralement tellement minime ( à peine quelques photos en haute résolution ) que, dans tous les cas de figure, l’achat  d’une carte mémoire est inévitable.

Aujourd’hui la taille des capteurs, nécessitent des cartes de 4 Go voire plus, mais il faut préciser que le prix de ces cartes a considérablement baissé et que leur achat ne représente plus un véritable investissement sauf pour les cartes de très grande capacité.

supports-numeriques.pngla sauvegarde des données : Certains amateurs ne ‘déchargent’ leur carte mémoire sur leur ordinateur que lorsqu’elle est pleine ; c’est une grave erreur car une carte peu tomber en panne et en ce cas il y a de grand risque de perdre ses données. D’ailleurs, je vous donne un tuyau : Ne jamais garder l’un près de l’autre sa carte mémoire et son téléphone portable de risque de perdre toute les données de sa carte mémoire ! Il est donc impératif de sauvegarder ses photos après chaque prise de vue, sur son ordinateur, et sur au moins un support externe (disque dur, clé USB, CD ou DVD )

 

 Les différents formats de prise de vue

Deux grands formats d’image : le Raw et le JPeg.

Le raw : Ce terme provient de l’anglais raw qui signifie brut. Le fichier contient toutes les données enregistrées par le capteur et est souvent assimilé à un négatif. Ces données sont inutilisables directement et nécessitent un logiciel spécifique pour le développer en post-production.

C’est le format utilisé par les professionnels.

Il ne fournit pas obligatoirement une image de meilleure qualité mais plus de possibilité de traitement et une image beaucoup plus neutre.

Le Jpeg : JPEG est l’acronyme de Joint Photographic Experts Group.

JPEG normalise uniquement l’algorithme et le format de décodage. Le processus d’encodage est laissé libre à la compétition des marques, du moment que l’image produite est décodable par un décodeur standard.

JPEG est un format compressé; si l’on veut ne pas détériorer l’image, il faut utiliser dans les paramètres de son appareil photo la version la moins compressée.

En revanche, utiliser un JPEG plus compressé permettra de faire beaucoup plus de photos sur la même carte mémoire mais… en limitant d’autant les possibilités d’agrandissement.

 

L’optique

Objectif-copie-1.jpgL'optique a toujours été  l’un des éléments les plus importants  d’un appareil photo. Au-delà de sa qualité, deux grands types d’objectifs coexistent : la focale fixe et le zoom.

L’objectif à focale fixe est généralement synonyme de qualité.

Sur les appareils numériques, on les trouve sur les matériels d’entrée de gamme (car cela permet de faire baisser les coûts)  ou …. sur les appareils des professionnels exigeants.
Un appareil avec zoom optique qui présente l’énorme avantage de permettre des cadrages différents depuis un même endroit et d’ajuster un cadrage, en fonction de la scène photographiée.
Principale donnée à prendre en compte : l’amplitude notée 2x, 5x 10x etc. ainsi que l’ouverture qui va montrer la luminosité de l’objectif.

 

Ecran-LCD-Appareil.jpg

 L'écran LCD 

Deux  éléments permettent de choisir l’écran : sa dimension  et  sa définition.

Plus la définition est élevée, plus l’écran sera agréable à utiliser et précis.

 

 

Pile-Varta.jpg

 

La Batterie

L’Autonomie des boîtiers est en constante amélioration, du fait d’une consommation des composants revue à la baisse et de l’apparition des batteries Li-on. L’intensité de la batterie est  exprimée en mAh,   c’est un facteur important : plus le chiffre est élevé, plus longue est la charge.


 

 

Le déclenchement

Le temps de latence, c’est à dire l’écart de temps  entre le déclenchement et la prise de vue par l’appareil, est également un paramètre important.

Si le contenu des images est essentiellement immobile (paysages, portraits…) celui-ci n’a pas d’importance. Si à l’inverse, les sujets photographiés  sont en mouvement, il est très important. C’est un paramètre qui est également en constant progrès réalisés par les fabricants.

Aujourd’hui, les appareils sont de plus en plus réactifs, quelle que soit la gamme choisie (au démarrage comme à la mise au point) d’autres non.

Notons ici l’arrivée sur certains appareils d’autofocus continus : la mise au point est faite en permanence, réduisant d’autant la latence au déclenchement. Cependant, le temps de mise au point demeure le point faible des compacts. Notons que le passage aux capteurs CMOS a lancé un nouveau combat dans ce domaine : le mode rafale est de plus en plus rapide et de plus en plus accessible.

Quel modèle d’appareil photo numérique acheter ? 

Après avoir exposé très brièvement les rudiments techniques qui permettent de comprendre les composantes nécessaires à l’achat d’un appareil photo numérique, il me faut expliquer les trois grandes catégories d’appareils photo numériques : les compacts, les bridges et les reflex

Les trois grandes familles d'appareils photo


1- Le compact

Compact.JPGC’est le plus répandu, car, le moins cher et celui qui  a le meilleur rapport performances/prix.

Il tient mieux en main grâce à sa taille et sa forme. Souvent, il possède un zoom optique, des modes scène et la possibilité d’un mode manuel.

Les compacts, comme les autres  appareils au demeurant, ont considérablement évolué ces dernières années et pour un prix relativement abordable, on en  trouve maintenant de qualité tout à fait correcte.

Lien vers nos promotions actuelles :   Cliquez ici

Ce sont des appareils ‘de tous les jours’, faciles à emporter dans la poche généralement pourvu d’un zoom de grande amplitude qui permet une grande variété d’utilisation.

Le plus haut de gamme de ces appareils, sans aucun doute réservé aux professionnels ou aux amateurs avertis et le Leica X1, muni d’une focale fixe de 24mm (35mm en équivalent plein format).

C’est actuellement le seul appareil compact du marché pourvu d’un capteur d’appareil reflex.

Il permet également les prises de vues en  raw.

2 - Les bridges

bridge-panasonic.jpgBridge signifie « pont ». Les Bridges sont des intermédiaires entre les appareils compacts et les appareils reflex.

Par rapport à un compact, ils offrent une meilleure optique, plus lumineuse, et des possibilités de réglage plus importantes (presque comme sur les reflex)  Ils sont aussi plus lourds, plus encombrants et plus chers.

A l’usage, et même en mode automatique, les résultats sont meilleurs surtout dans les cas délicats que la plupart des compacts, ils sont bien moins onéreux que les reflex qui demandent également d’investir dans des optiques et permettent à l’amateur d’obtenir des résultats tout à fait comparables.

3 - Le reflex

Reflex.jpgC’est un appareil par lequel le photographe fait voir exactement ce qu’il photographie, via un jeu de miroirs, au travers de l’objectif.

Au déclenchement, le miroir se retire pour laisser la lumière atteindre le capteur.

L’autre caractéristique des appareils reflex est la possibilité de changer d’objectifs : toutes les marques en proposent une très grande variété à des prix très variés.

Bien entendu ce type d’appareil permet un cadrage beaucoup plus précis que celui des compacts.

Quant aux objectifs interchangeables : les appareils reflex actuels utilisent les mêmes  objectifs que les reflex argentiques alors que le capteur ne fait que 15×22 mm, ou  moins, et non 24×36 mm soit 70% de surface en moins. Vous pouvez cependant perdre certaines compatibilités.

Seuls quelques appareils réservés aux professionnels et aux amateurs avertis permettent d’éviter ce défaut en présentant une visée qui correspond à celle des 24 x 36 d’autrefois.

 

Thierry GOUIRRIEC gérant de la société CONTRASTE se tient à la disposition de tous pour répondre aux questions afin d’acquérir l’appareil qui permettra de capter vos plus belles émotions.

N’hésitez pas à consulter nos différents sites et rubriques.

Sur nos prestations photographiques : http://www.thierrygouirriec.fr/

Complément d’informations et offres promotionnelles : http://thierrygouirriec.over-blog.com/

Tout savoir sur la société CONTRASTE et ses services : http://www.contraste-oloron64.com/

Complément d’informations et offres promotionnelles : http://contraste-oloron.over-blog.com/

Partager cet article

Repost0